Quelle desserte en transports en commun ? Quel impact sur la fréquentation des lignes de métro ?

Un site utilisant le Réseau AP-HP

Campus Hospitalo-Universitaire Grand Paris-Nord

Quelle desserte en transports en commun ? Quel impact sur la fréquentation des lignes de métro ?

Quelle desserte en transports en commun ? Quel impact sur la fréquentation des lignes de métro ?

Le campus hospitalo-universitaire bénéficiera des infrastructures prévues dans le cadre du Grand Paris.

A l’ouverture du campus en 2027, la ligne 14 sera mise en service depuis plusieurs années. L’objectif du Campus est donc de prendre en compte cette future desserte en facilitant des accès de part et d’autre du quartier : vers l’ouest  du côté de la station de la ligne 14 et du RER C et vers l’est, du côté de la ligne 13 de façon à répartir les circulations en direction ou à partir du campus. Par ailleurs, les allers et venues des personnels, des patients et des étudiants s’échelonnent le long de la journée.

Concernant plus particulièrement l’hôpital, la fraction du personnel qui emprunte déjà la ligne 13 pour se rendre à Bichat, la poursuivra simplement d’une station pour descendre à la station Garibaldi, donc sans effet sur le flux de celle-ci. De même la ligne 13 est déjà utilisée jusqu’à la Fourche puis sur le tronçon ouest, par ceux qui se rendent à Beaujon. Enfin 50% des étudiants du futur campus étant à Bichat sont déjà des utilisateurs de la ligne 13.

Enfin, Ile de France Mobilités a été sollicitée pour documenter les flux prévus avec l’ouverture de la ligne 14 et ceux-ci seront communiqués dans la concertation.  On peut d’ores et déjà rappeler que le tracé de la ligne 14 a été dessiné pour désengorger la ligne 13. Son prolongement dans le sillage de la ligne 13 permettra aux usagers de prendre indifféremment l’une ou l’autre ligne à Saint-Lazare, Porte de Clichy et Mairie de Saint Ouen. Or la ligne 14 peut transporter un nombre très important de voyageurs : grâce à sa vitesse (40km/h contre 25km/h sur une ligne classique), à sa fréquence (un train toutes les 85 secondes en période de pointe) et au dimensionnement de ses trains qui va encore être augmenté d’ici 2022, la ligne 14 pourra transporter 40 000 voyageurs/heure.

Le projet prévoit aussi très clairement de favoriser les transports doux (vélos et vélos à assistance électrique en particulier), en parfaite cohérence avec les actions engagées dans ce sens par les Villes, Intercommunalités et Métropole du bassin du futur Hôpital, ainsi que la loi sur la transition énergétique, et dans le prolongement des actions qui sont déjà engagées par le groupe hospitalier