Calendrier et financement

Un site utilisant le Réseau AP-HP

Campus Hospitalo-Universitaire Grand Paris-Nord

Calendrier et financement

Le calendrier prévisionnel de l’opération :

 Pour l’hôpital

  • décembre 2016 : Programme technique détaillé définitif
  • 2017 : Lancement du concours d’architecture
  • 2018 : Etudes de conception
  • 2019 : Dépôt du permis de construire
  • 2020 : Attribution des marchés publics
  • 2021 : Démarrage des travaux
  • 2025 : Ouverture de l’Hôpital

Pour l’Université

  • 2017 : Lancement des marchés publics
  • 2019 : Attribution des marchés publics et Dépôt du permis de construire
  • 2020 : Démarrage des travaux
  • 2025 : Ouverture de l’Université

Pour tous les partenaires 

  • 19 décembre 2016 : Signature du protocole d’accord entre l’AP-HP, l’Université Paris Diderot, la Préfecture de Région, la Mairie de Saint-Ouen-sur-Seine, Plaine commune et la Sequano aménagement
  • 2017 : Concertation publique
  • 2019 : Acquisitions foncières / Ouverture de la station mairie de Saint-Ouen (ligne 14)

Le financement du nouveau Campus hospitalo-universitaire :

Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un modèle économique faisant appel au financement public. Un peu plus de 900 millions d’euros (hors ouvrage d’art) sera investi dans le cadre de ce projet. Ce financement sera assuré par les 2 maîtres d’ouvrage, l’AP-HP et l’Université Paris Diderot, selon les procédures définies par leurs tutelles pour la programmation de dépenses d’investissement de cette envergure.

Pour l’AP-HP, le déblocage de ce financement est à hauteur de 650 millions d’euros taxes comprises (valeur finale). Cet effort a été confirmé par la décision du COPERMO du mardi 13 décembre 2016. Une subvention de l’Etat à hauteur de 168 millions d’euros appuiera cet investissement. A cette enveloppe d’investissement, s’ajouteront 65 millions d’euros pour les équipements hospitaliers.

L’investissement universitaire est aujourd’hui estimé à 200 millions d’euros : 175 millions d’euros pour les bâtiments universitaires et 25 millions d’euros pour les équipements scientifiques et universitaires. Ce financement sera assuré directement par l’Etat comme c’est l’usage dans la gestion du patrimoine des universités.